Les Bac Pro GMNF en stage collectif dans les Biezczady, Carpates Polonaises

ARTICLE MATHIEU

Les terminales GMNF de retour des Carpates polonaises
Durant une semaine, du 22 au 27 mars dernier, les élèves du Bac Pro «Gestion des Milieux Naturels et de la Faune» ont visité la région des montagnes de Biesczcady, voisines de l’Ukraine et de la Slovaquie. Les 14 lycéens et leurs professeurs ont pu découvrir et apprécier les particularités de cette région des Carpates qu,i par bien des aspects, est similaire aux montagnes du Jura. Après s’être imprégnés de la culture locale, les jeunes ont pu arpenter les pentes douces des montagnes du Parc National des Bieszczday qui est aussi Réserve Internationale de Biosphère «Eastern Carpathian» .

A la rencontre des grands carnivores et des grands herbivores
Si la région ne compte que 5 habitants au kilomètre carré, elle laisse la place à toute une faune riche et variée qui ravit tout naturaliste en quête de «sauvage» ! En effet, loups, lynx et ours côtoient de grandes populations de cervidés et de bisons d’Europe… Après avoir appréhendé les paysages, les habitats naturels, avec un guide du parc national, les lycéens ont pu rencontrer et échanger avec les scientifiques du Polska Academia Nauk (Académie Polonaise des Sciences) qui ont en charge la réintroduction des bisons d’Europe sur tout l’arc des Carpates, depuis l’Autriche jusqu’à la Roumanie.

Un héritage naturel luxuriant,  fruit d’une histoire mouvementée
Si cette région aux confins de l’Europe a été le théâtre de mouvements de population importants, garant de milieux naturels remarquables, les derniers événements en Ukraine semblent rappeler ces faits et témoignent d’une géopolitique compliquée, au-delà des frontières de l’Europe… Ces jeunes lycéens se sont aperçus de la chance d’avoir une Europe solidaire pour garantir une paix des peuples, la découverte de la frontière avec l’Ukraine comme témoignage d’une situation peu enviable dans cette région, dès la frontière européenne franchie. La visite culturelle du musée de plein air de Sanok a permis une meilleure compréhension de cette histoire mouvementée. La visite de la splendide Cracovie à l’issue de la semaine a permis de clore ce voyage naturaliste, linguistique et culturel qui ne laissera sans doute pas indifférents les élèves !

Vous aimerez aussi...